Modele de contrat de droit commun

La capacité juridique d`un individu est un élément nécessaire pour qu`un contrat soit valide, afin d`assurer la prise de conscience des termes et conditions et des conséquences futures du contrat. Si un contrat est rédigé sous forme écrite et que quelqu`un le signe, le signataire est généralement lié par ses termes, qu`il ait effectivement lu [36] [37] pourvu que le document soit de nature contractuelle. [47] Cependant, les défenses affirmatives telles que la contrainte ou l`inaptitude peuvent permettre au signataire d`éviter l`obligation. En outre, un préavis raisonnable des conditions d`un contrat doit être donné à l`autre partie avant leur entrée dans le contrat. [48] [49] une ordonnance de prestation spécifique et une injonction sont des recours discrétionnaires, originaires pour l`essentiel de l`équité. Il n`est pas non plus disponible de droit et dans la plupart des juridictions et la plupart des circonstances, un tribunal n`ordonnera pas normalement des performances spécifiques. Un contrat de vente d`immeubles est une exception notable. Dans la plupart des juridictions, la vente de biens immobiliers est exécutoire par des performances spécifiques. Même dans ce cas, les défenses à une action en équité (comme les laches, la règle de l`acheteur de bonne foi, ou les mains impures) peuvent agir comme un bar à des performances spécifiques. Le droit commun régit les contrats de services ainsi que les contrats qui ne sont pas autrement régis par le CDU. Il est important de reconnaître les éléments de la formation des contrats de droit commun parce qu`ils sont plus stricts que les exigences de formation entre commerçants en vertu du CDU. Si tous les éléments de la formation contractuelle de common law n`existent pas, le contrat peut être annulé ou annulable. Maintenant, imaginez que pendant votre première semaine, votre patron apparaît dans votre bureau et vous demande de signer un nouveau contrat qui, en substance, est un accord de non-concurrence.

Cela signifie que votre employeur veut maintenant que vous signez un nouveau contrat acceptant de ne pas rivaliser avec l`entreprise si vous décidez de résilier votre accord de travail. L`employeur veut que vous promettiez cette promesse, mais l`employeur n`offre rien d`autre en retour. Pour les besoins de cet exemple, supposons que vous signez le nouvel accord. Ce nouvel accord est-il valide et contraignant pour vous? Sûrement pas. Pourquoi? Parce que la société n`a subi aucun nouveau préjudice ou obligation juridique à la suite du contrat. Vous avez accepté de vous abstenir de rivaliser avec l`entreprise si vous partez, mais l`entreprise elle-même ne vous a rien donné en échange de votre promesse. Pour que ce contrat vous lie, votre employeur aurait dû prendre en considération. Par exemple, il aurait pu vous demander de signer l`accord de non-concurrence en contrepartie d`un montant additionnel de 1000 dollars de salaire par année. Ensuite, le contrat aurait une considération et il aurait beaucoup plus de chances d`être jugée valide. Mieux encore, l`entreprise devrait avoir négocié l`accord de non-concurrence avec votre contrat initial avant que vous assumait votre nouveau poste.

Un terme peut être soit explicite, soit implicite [72]. Un terme exprès est énoncé par les parties lors de la négociation ou écrit dans un document contractuel. Les termes implicites ne sont pas énoncés, mais constituent néanmoins une disposition du contrat. Si elle est fondée sur une finalité illégale ou contraire à l`ordre public, un contrat est annulé. Dans l`affaire canadienne 1996 de la Banque royale du Canada c. Newell [104], une femme a forgé la signature de son mari, et son mari a signé l`accord d`assumer «toute responsabilité et responsabilité» pour les vérifications falsifiées. Toutefois, l`accord était inapplicable car il visait à «étouffer une poursuite criminelle», et la Banque a été obligée de restituer les paiements effectués par le mari.

Comments are closed.